Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  kawashima kioryu le Lun 17 Nov - 22:25

moi aussi j ai aimé

je trouve quel se decouvre un peu trop vite par contre
avatar
kawashima kioryu

Messages : 279
Date d'inscription : 14/11/2008
Age : 23
Localisation : quelque pars en ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  TheLicantrophe le Lun 17 Nov - 22:31

Chapitre 9: Dans la folie ...


Le calmant se dissipant peu à peu, Charlotte se redressa et observa autour d’elle. Le blanc immaculé de la chambre lui donnait des frissons. Elle remarqua aussi une grande vitre incassable qui ressemblait à un miroir mais qui en fait cachait des personnes derrière. Des images défilèrent dans sa tête :

Celle de sa sœur tremblante de peur.

Les larmes se mirent à couler le long de ses joues.

Celle de sa sœur se faisant tabasser.

Ses pleures s’intensifièrent, ses mains tremblèrent.

Elle revit ce qu’elle a subi lors de son arrivée.

Elle couru au toilette vomir.

Elle s’essaya la bouche avec du papier, se releva et retourna s’allongée sur le lit, pleurant toujours.

Elle essaya de se détendre. Pour se faire, elle s’installa confortablement et ferma les yeux.

La vue du noir la rassura, sa respiration redevenait normale. Lors ce qu’elle revit le visage de son agresseur qui s’apprêtait à la violer, une fois encore, elle rouvrit les yeux et couru en direction des toilettes. Elle s’agenouilla devant la cuvette et vomi à nouveau.

Elle pleura de plus belle en repensant à la violence dont il avait fait preuve en la pénétrant. Elle se releva avec difficulté et s’appuya contre le lavabo. La jeune fille se regarda dans le miroir. Elle avait l’impression de voir son agresseur derrière elle au travers du miroir, de sentir sa respiration dans son cou, de l’entendre ricaner de sa souffrance.

- Arrête, hurla-t-elle en frappant avec son poing dans le miroir.

Du sang se mit à couler le long de son bras. Des morceaux de verre s’y étaient logés. Il y en avait d’autres, plus gros, dans le lavabo.

Elle ramassa le plus gros et se regarda dedans. Elle se sentait sale, hideuse … Elle avait tellement honte…

Elle n’aurait jamais du s’en souvenir, de ça et du reste. Elle revoit sa sœur mourir parce qu’elle a osé la défendre.

- Alice est morte à cause de moi … J’aurais du la défendre moi, et pas le contraire … C’est même pas qu’elle s’est défendue pour elle-même ..

Charlotte approcha le morceau de verre de ses veines.

- Tout ça … C’est de ma faute … Si Alice est morte … Si maman est morte … C’est de la mienne.

Après quelques secondes d’attente, elle se sectionna les veines de ses poignets. Elle se laissa tombé contre la porte de la douche qui était fermée. Ses mains étaient au sol, qui lui devenait couvert de sang.

- Charlotte, appela l’infirmier.

- Je ... dois mourir, dit-elle dans un dernier souffle.

L’infirmier rentra dans la salle de bain et découvre la jeune fille allongée dans une marre de sang.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Charlotte ouvrit doucement les yeux et reconnu Monsieur Harman, le psychologue. Elle voulu se relever mais des sangles l’en empêchèrent.

- Pourquoi je ne suis pas morte …

- Tu nous as fait une grande peur Charlotte. Je comprends que tu es mal dans ta peau mais il faut venir en parler, je suis là pour ça.

- Parler, parler, c’est tout ce que vous savez faire …

Le psychologue fut choqué de l’agressivité de la jeune fille, normalement toujours aimable.

- A quoi ça sert de parler, si vous ne savez pas la souffrance qu’une personne à endurer.

- C’est justement en parlant que je peux savoir le mal qui a été fait.

- Juste des mots, mais les faits sont là…

- Charlotte calme toi, je t’en prie.

Le nouveau comportement de la jeune fille lui glaçait le sang : elle répondait sèchement, pleine d’agressivité, elle avait un regard froid …

- Comment pouvez-vous dire que vous comprenez la douleur des autres …

- J’ai fait des études pour ça, se justifia-t-il.

- Des études, dit-elle en ricanant. Je ne suis pas sûre que vos études vous ont montrées ce qu’on ressent quand on est violé, alors qu’on a jamais embêté le monde.

- Non, c’est sûr…

- Quand ça vous tombe dessus alors que vous n’y pensiez jamais, dit-elle en lui coupant la parole. Alors ne venez pas dire que vous comprenez ce que c’est…

Le psychologue se retourna déstabilisé, il prit une boisson et y mit discrètement un calmant. Il détacha Charlotte, prêt à appuyer sur le bouton des infirmiers en cas de problèmes.

- Tiens, bois ça va te faire du bien, dit-il en lui tendant le gobelet.

Elle le prit et lorsqu’elle s’apprêta à le boire elle le tendit au psy et lui dit sur un ton sec :

- Buvez vous, d’abord.

- Heu non merci, je n’ai pas soif, bafouilla-t-il.

- Alors je n’en veux pas non plus, dit-elle en le vidant à terre.

Il prit ses affaires et se hâta de sortir de la chambre.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Au fil des jours, le comportement de Charlotte changea : de plus en plus agressive. Dès qu’un infirmier entraient, elle leur sautait à la gorge. Même Michel ne pouvait plus l’approcher sous risque de se faire tabasser. La nuit, elle fait des crises où elle se réveille et se met à hurler.

Voilà qu’une semaine est passée et aucun changement positif dans son comportement. Le psychologue qui la suit, Monsieur Harman, a compris qu’elle était agressive envers tous les hommes. Et comme il n’y a que des infirmiers, ça ne fait que la rendre encore plus sauvage. Il a aussi constaté qu’elle ne parlait plus et que ses crises la prenaient même en plein jour.

- Pauvre petite, dit-il.

- Je vous avais dit que c’était une mauvaise idée, s’énerva Michel.

- J’ai trouvé une solution : j’ai engagé du personnel féminin. Et désormais c’est une psychologue qui fait tenté de dialoguer avec elle.

- J’espère que ça donnera des résultats, ça me rend malade de la voir comme ça. J’aurais dû laisser tomber l’enquête et penser à elle…

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

La porte s’ouvrit. Charlotte s’apprêta à sauter sur le venu mais s’arrêta net quand elle remarqua que c’était une femme.

Elle l’observa déposer le plateau de nourriture sur la petite table, située au milieu de la chambre, et repartir ensuite.

Quand elle eut fini de manger, la porte se rouvrit à nouveau et une autre femme entra. Celle-ci s’installa sur la petite table. Méfiante, la jeune fille recula et se mit sur son lit.

- Bonjour Charlotte, je suis ta nouvelle psychologue, je suis ta nouvelle amie, la femme parlait d’une voix posée. Tu veux venir t’asseoir en face de moi ?

Charlotte ne répondit pas mais continuait d’observer la femme.

- Mon prénom est Rosa, comme la rose. C’est facile à retenir hein Charlotte ?

Toujours pas de réaction.

- Maintenant qu’on sait présentée, je vais te laisser. Mais je vais revenir demain et on fera connaissance. A demain Charlotte.

Rosa sortit sans rien ajouter de plus.

- Pauvre petite, elle est vraiment traumatisée par ce qu’elle a vécu, dit-elle à Monsieur Harman qui avait tout suivi en regardant derrière la grande vitre

- Mais elle s’en sortira, dit Monsieur Harman, sûr de lui.

- Excusez moi mais je ne pense pas qu’elle reprenne une vie normale !

- Mais si je vous dis.

- Vous êtes au courant que cette jeune fille a été battue, violée et ça pendant un an ?! Elle a aussi vu sa sœur mourir devant ses yeux !

- Nous n’en sommes pas sûr.

- Ce que nous sommes sûr, Harman, c’est qu’elle est restée plusieurs semaines à coté du corps inerte de sa sœur… Je ne comprends pas comment vous pouvez prétendre aider les gens avec de tels propos.

Elle partit sans qu’il puisse ajouter un mot…

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le lendemain, Rosa reprit place sur la chaise et mit sa valise sur la table. Elle lui parla beaucoup plus longtemps que la fois précédente mais toujours dans le vent. Charlotte la regardait droit dans les yeux mais n’essayait pas de répondre.

Rosa commençait à se demander si la jeune fille comprenait le français. Elle prononça avec peine quelques mots d’Anglais. L’accent terrible de la psy fit sourire Charlotte.

- Au moins je suis sûre que tu parles français parce que je ne pense pas que ce que je viens de dire a un sens …

Charlotte sourit de plus belle.

- T’aimes te moquer des autres toi hein, dit Rosa en rigolant, et ben t’es bien tombée parce que je me met toujours dans des situations ridicules.

Rosa avait laissé tomber les grands discours et les belles paroles, cette jeune fille n’a pas besoin de ça. Au contraire, le langage familier la rendait attentive.

- Qu’est ce que tu aimes bien dans la vie, a part de moquer des autres, dit elle en riant.

Toujours pas de réponses.

- Il lui faut du temps, pensa Rosa.

- Bon, ben je vais te parler de moi alors. Moi, j’aime bien m’occuper des autres, les comprendre. Sinon j’aime bien la musique. Ma couleur préférée est le bleu, J’aime bien les ballades, les chevaux …

Elle commença à énumérer tout ce qu’elle appréciait, elle passait des loisirs aux plats mijoter.

- Bon j’ai été très contente de t’avoir dit mes goûts, j’espère que tu m’as écoutée, dit Rosa.

Charlotte pointa du doigt sa valise qui était de couleur bleu.

- Bien Charlotte ! Je suis fière de toi ! J’ai hâte de venir de voir demain, fit-elle.

Puis elle partit.
avatar
TheLicantrophe

Messages : 272
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ! Essaye d'attraper les Etoiles ...

Voir le profil de l'utilisateur http://thelicantrophe.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Shaman Jerk le Lun 17 Nov - 23:31

Excellent chapitre! Un de mes préférés! Voir Charlotte autant changé de comportement, c'est très bien recherché! J'adore!
avatar
Shaman Jerk
Admin

Messages : 474
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  kawashima kioryu le Mar 18 Nov - 20:18

chuis d accord avec
mon voisin du dessus
avatar
kawashima kioryu

Messages : 279
Date d'inscription : 14/11/2008
Age : 23
Localisation : quelque pars en ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  TheLicantrophe le Mar 18 Nov - 21:35

Chapitre 10 : L'espoir d'une solution.


Rosa revint la voir le lendemain. Cette fois, Charlotte était assise sur la chaise en face. Elle posa sa valise sur la table. Méfiante, Charlotte eut un mouvement de recul. Voyant ça, Rosa sortit et remit la valise à Harman. Celui l’obligea à prendre son téléphone portable et dit qu’il lui sonnerait pour la contacter en cas de problème.

Rosa s’installa. Elle posa des images sur la table et continua à raconter sa vie. Elle testa plusieurs fois Charlotte pour voir si elle écoute en lui demandant de montrer les images correspondantes aux thèmes qu’elle abordait.

La psychologue entama le sujet de la famille. Elle parla de ses grands-parents qui s’étaient connus jeunes et ne s’étaient plus quitter depuis, de ses parents qui se disputaient assez souvent.

Puis, elle raconta qu’elle avait deux sœurs plus âgées.

Charlotte, qui était sereine jusqu’ici, commença une crise à l’écoute du mot « sœur ». La jeune fille porta ses mains sur ses oreilles et se mit à pleurer. Son corps tout entier tremblait. D’un coup, elle se mit debout et balança sa chaise en arrière.

Affolé, Harman appela Rosa pour lui dire de sortir. La sonnerie de son téléphone retenti dans la chambre. Charlotte s’arrêta net. Cependant, sa respiration restait toujours incontrôlée. Rosa comprit tout de suite l’impact de la sonnerie sur la jeune fille. Cette mélodie, Rosa la connaissait par cœur … 1000 meere de Tokio Hotel. Elle se pressa de sortir.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cela faisait plusieurs jours que Rosa n’était pas venue rendre visite à Charlotte. En effet, celle-ci était beaucoup trop occupée. Elle avait passé plusieurs après-midi entières à exposer son « remède » au Docteur Harman : mais rien n’y faisait, il ne partageait pas du tout sa vision des choses.

Mais à force de persévérance …

- Mademoiselle, je vous l’ai déjà dit, je n’approuve vraiment pas votre solution, c’est une broutille !

- Docteur Harman, avec tout le respect que je vous dois, je vous prie de me croire, insista Rosa.

- Voyons, soyez réaliste ! Comment un groupe de Rock Allemand pourrait l’aider à s’en sortir, interrogea Harman d’un ton moqueur.

- Pourtant vous l’avez vu, vous aussi ! Elle s’est tout de suite concentrée sur la musique. C’est qu’elle a joué un rôle important pendant son enlèvement !

- Ah bon, et lequel ?

- Ca je l’ignore mais pourquoi ne pas essayer ? C’est peut-être ses idoles ? Peut-être quand les voyant elle va s’ouvrir un peu plus au monde ?

- Bon... très bien, dit il sur un ton perplexe, je vous laisse la besogne de les contacter et de les convaincre de venir.

- Merci beaucoup, dit Rosa en affichant un grand sourire.

- J’espère que vous savez ce que vous faites …

Ayant pensé à toutes les éventualités possibles pour que son plan échoue, elle préféra s’informer directement auprès de sa protégée, Charlotte.

Le soir même, elle alla rendre visite à Charlotte. Elle étala quatre photos, où y figurait Bill, Tom, Georg et Gustav, sur la table.

- Tu les connais, dit-elle sans attendre une véritable réponse.

- …

- Bon changement de stratégie … Quel est ou quels sont tes préférés ?

Après quelques secondes, Charlotte poussa deux photos vers la psy : celle de Tom et de Bill. Satisfaite, Rosa se pressa de lui dire au revoir et repartit sans un mot.

Convaincre les jumeaux de venir aider une fille à la santé mentale fragile s’annonçait difficile. Rosa passa plein d’appels pour avoir au moins le manager du groupe au téléphone. A chaque fois, on lui disait d’appeler plus tard ou autres excuses bidons.

Il était au alentour de 23h20, toujours accrochée à son téléphone, Rosa insista et ses efforts furent récompenser lorsqu’elle arriva à avoir Bill au bout du fil.

- Allo, fit le chanteur.

- Heu oui, bonsoir. Alors voilà, je suis psychologue dans la polyclinique de…

- Une psy ? Je pense que vous vous êtes trompée de numéro. Nous n’avons pas besoin d’une psy ... à réflexion mon frère en aura bien besoin, dit il avant de pouffer de rire.

- Hey ! Ca va aller ouais, s’indigna Tom qui n'était pas très loin.

- Non, non, ce n’est pas vous qui avez besoin de moi mais moi qui ai besoin de vous, s’exclama Rosa.

- Pardon, interrogea Bill.

- Je vais faire bref. Je m’appelle Rosa, j’ai une patiente dont la santé mentale m’inquiète énormément et beaucoup de chose me font penser que vous pouvez l’aider à s’ouvrir au monde. Je sais c’est peut-être fou mais je voudrais vraiment qu’elle s’en sorte. A 18 ans on ne peut que profiter de la vie et elle, elle ne peut pas.

- D’accord mais en quoi pouvons nous l’aider ?

- Vous avez un peu de temps à m’accorder afin que je vous raconte son histoire, demanda Rosa.

- Bien entendu. Je vous écoute.

Soulagée de la compréhension de Bill, elle lui raconta tout ce qu’elle savait de Charlotte.

Bill avait mis le haut parleur et avait forcé son jumeau à écouter. Quand elle eut terminée de parler, Bill resta muet.

- Votre prix est le mien, termina Rosa.

- Vous pensez vraiment qu’on va vous demander de l’argent, dit Tom, c’est mal nous connaître.

- Quand devons nous venir, demanda le chanteur.

Chapitre court je sais mais c'est comme ça
avatar
TheLicantrophe

Messages : 272
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ! Essaye d'attraper les Etoiles ...

Voir le profil de l'utilisateur http://thelicantrophe.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  TheLicantrophe le Mar 18 Nov - 21:38

Chapitre 11 : Après reflexion, action.


Faire entrer les jumeaux incognito semblait mission impossible pour le Docteur Harman mais Rosa avait plus d’un tour dans son sac.

Ainsi Bill et Tom purent venir à l’hôpital psychiatrique sans encombre et surtout sans se faire remarquer.

- C’est ici que sont les fous, demanda Bill d’une petite voix.

Rosa ne put s’empêcher de rigoler en voyant la mine du chanteur.

- Non, ils sont dans l’autre partie du bâtiment, fit-elle avec un sourire aux lèvres.

Après quelques minutes de marche, ils s’arrêtèrent dans un piece assez sombre où se trouvaient des chaises devant une énorme vitre et plusieurs moniteurs.

- C’est pas ce genre de vitre où on ne voit que dans un sens, questionna Tom.

- Exact, fit le Docteur Harman, et la jeune fille que vous voyez est Charlotte.

Les jumeaux se regardèrent perplexe.

- Elle a l’air tout à fait normal, dit Bill.

- Malheureusement, ce n’est pas le cas, expliqua Rosa, et je vais vous le prouvez maintenant.

Elle invita les frères Kaulitz à prendre place sur les chaises, elle prit son téléphone portable et sortit pour apparaître de l’autre côté de la vitre.

- Coucou Charlotte, tu viens t’asseoir en face de moi comme d’habitude ?

La jeune fille s’exécuta sans un mot.

Grâce à un micro, les jumeaux pouvaient entendre ce qui disait Rosa.

- Alors, je vais continuer à te raconter ma vie.

Charlotte regarda la table d’un air septique. Rosa en fut surprise.

- Ah c’est vrai, cette fois-ci je n’ai pas apporté d’images, tu deviens très attentive ma grande.

La plan de Rosa était simple : elle allait déclenché volontairement une crise.

- Aujourd’hui je vais te parler de mes tantes. Du côté de mon père, j’en ai une. C’est donc la sœur de mon père.

Comme prévu, Charlotte débuta une crise : elle se mit à pleurer et donner des coups dans la table. Le docteur Harman qui suivait la scène depuis l’autre côté se dépêcha d’appeler sur le portable de Rosa. D’un geste calme, elle le place sur la table, bien en face de Charlotte.

Sous les regards ahuris des jumeaux, ses pleurs se firent moins fort et elle fixa l’objet d’où le son provenait.

Rosa sortit de la chambre et retourna auprès des jumeaux.

- Vous voyez, votre musique la calme.

- C’est incroyable, dit Tom.

- Bon venez, on va faire les présentations, s’exclama la psy en faisant un clin d’œil.

Ils étaient devant la porte lorsque Rosa les mit en garde.

- Si jamais elle se montrait trop agressive placez vous derrière moi. Ne faîtes pas de gestes trop brusques, ce n’est que le premier contact. Il est très probable qu’elle ne dise aucun mot, il lui faut un peu de temps. Attendez moi ici.

- Très bien, répondit Bill anxieux.

Rosa rentra et laissa la porte entre ouverte de façon à ce que les jumeaux puissent l’entendre.

- Maintenant Charlotte, je vais te montrer deux personnes qui sont là pour te parler. Vous pouvez entrer.

Bill entra suivi de son frère.

A la vue des deux nouveaux venus, elle se leva et recula en ne cessant de les fixer avec de grands yeux effrayés. Rosa leur demanda de se présenter par eux-mêmes afin de la mettre plus à l’aise.

Chacun à leur tour, les jumeaux parlèrent d’eux mais Charlotte restait toujours collée au mur, sans bouger, sans broncher.

- C’est bon pour aujourd’hui je pense, nous ne devons pas brûler les étapes et risquer d’empirer les choses.

Et ils ressortirent tous les 3 de la chambre de Charlotte après lui avoir soigneusement dit au revoir.

Plus tard, dans la soirée.

- Vous avez demandé à me voir Docteur Harman ?

- Oui. C’est à propos de votre patiente. J’ai observé la rencontre et j’ai remarqué qu’elle était plus effrayée que ouverte au monde, dit-il sur un ton ironique.

- Evidemment, fit-elle exaspérée, il lui faut du temps ! Elle ne s’attendait pas à ce qu’ils débarquent dans sa chambre d’hôpital psychiatrique. Et puis, pour une première approche le résultat n’est pas mal : elle n’a pas été agressive alors que ce sont des hommes.

- Ah, je pensais que c’était une fille, répliqua Harman sur un ton moqueur.

- …

Rosa trouvait que par moment c’était détestable. Plus elle passait du temps avec lui et plus elle le prenait pour un vieux con égoïste et orgueilleux.

- Bon, j’ai difficile à l’admettre mais vous avez peut-être raison …

Rosa le regarda d’un air perplexe.

- Oui, bon … vous avez raison, continua-t-il. Seulement, je ne suis pas sûr qu’elle puisse revivre normalement.

- Seul le temps nous le dira, répondit Rosa satisfaite.

Les apparences sont souvent trompeuses et cela s’appliquait aussi à cet homme qui a du passer sa vie à aider les autres sans penser à la sienne et doit le regretter un peu aujourd’hui.

- Qu’avez-vous prévu pour la suite ?

Surprise qu’il s’intéresse à son projet, elle prit un temps avant de répondre.

- Et bien, commença-t-elle…

La suite demain, ça serait trop facile de la laisser terminer sa phrase xD
avatar
TheLicantrophe

Messages : 272
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ! Essaye d'attraper les Etoiles ...

Voir le profil de l'utilisateur http://thelicantrophe.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Shaman Jerk le Mar 18 Nov - 23:30

TheLicantrophe a écrit:
La suite demain, ça serait trop facile de la laisser terminer sa phrase xD

Tortionnaire! Very Happy

Sinon, deux bon chapitres, mais pour être franc, le fait qu'à chaque fois les membres de TH aient une aussi grande importance dans tes fics, ça m'énerve un peu, m'enfin bon...
avatar
Shaman Jerk
Admin

Messages : 474
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  kawashima kioryu le Mer 19 Nov - 17:50

le docteur c un gros enfoiré

il a dit que bill etait une fille kel con
en fait c juste pour me faire pardonner d avoir bouzillé le sujet th
avatar
kawashima kioryu

Messages : 279
Date d'inscription : 14/11/2008
Age : 23
Localisation : quelque pars en ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  TheLicantrophe le Ven 21 Nov - 21:16

Shaman Jerk a écrit: (...) mais pour être franc, le fait qu'à chaque fois les membres de TH aient une aussi grande importance dans tes fics, ça m'énerve un peu, m'enfin bon...

C'est peut-être parce qu'ils ont une aussi grande importance à mes yeux ...
avatar
TheLicantrophe

Messages : 272
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ! Essaye d'attraper les Etoiles ...

Voir le profil de l'utilisateur http://thelicantrophe.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Shaman Jerk le Ven 21 Nov - 21:27

TheLicantrophe a écrit:
Shaman Jerk a écrit: (...) mais pour être franc, le fait qu'à chaque fois les membres de TH aient une aussi grande importance dans tes fics, ça m'énerve un peu, m'enfin bon...

C'est peut-être parce qu'ils ont une aussi grande importance à mes yeux ...

Oui, je comprends, mais bon...
avatar
Shaman Jerk
Admin

Messages : 474
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  kawashima kioryu le Ven 21 Nov - 21:37

c est bete julien je lui est deja faite cette reflexion

ps :se serai simpa que vous jouiiez au jeu (deso pour jouiiez je sais pas comment sa s ecrit)
avatar
kawashima kioryu

Messages : 279
Date d'inscription : 14/11/2008
Age : 23
Localisation : quelque pars en ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  TheLicantrophe le Ven 21 Nov - 22:29

Chapitre 12 : Sauter des étapes ?


- Et bien, je pensais établir une relation la même relation de confiance, que j’ai avec Charlotte, entre elle et les jumeaux et puis doucement la provoquée à sortir de son cocon, dit Rosa. Ça à l’air bête comme ça mais je voudrais vraiment essayer.

- Oui, je comprends. J’espère que les résultats seront là.

- Merci pour votre soutien docteur.

- Au fait, avez-vous des nouvelles de monsieur Fitzgerald ?

- Je l’ai eu au téléphone ce matin même, répondit Harman. Il est trop occupé sur l’enquête qu’il n’a pas le temps de passer la voir.

- Il a de nouveaux éléments sur ces hommes ?

- Oui, il a réussi à avoir quelques informations supplémentaires mais il n’y a pas de lien entre celles-ci, dit-il d’un air triste.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le lendemain, les jumeaux sont au rendez-vous. Cette fois Rosa a une demande à leur faire. Il s’agit d’essayer de s’approcher de la jeune fille afin de lui prouver qu’il ne lui feront aucun mal. Les deux frères acquiescèrent.

Rosa entra la première suivi de Tom et enfin de Bill. Surprise de voir à nouveau les deux jeunes hommes, Charlotte se braqua de la même manière que la dernière fois : plaquée contre le mur, fixant le moindre mouvement trop brusque.

- Bon les garçons, fit Rosa, vous savez ce que vous avez à faire.

Comme si elle avait compris le « complot », Charlotte eut du mal à contrôler sa respiration et commença à trembler.

Alors que Tom s’approche doucement, Bill reste figé sur place, comme s’il était paralysé.

- Ben qu’est ce qui te prend, questionna Tom.

- J’ai … j’ai vraiment mal au cœur pour elle. Regarde comme elle a peur, s’exclama le chanteur, pourtant on n’est pas menaçant.

- Je sais, c’est difficile à voir, dit Rosa. Mais si vous êtes là, c’est pour l’aider.

Lentement, ils s’avancent de façon à la bloquer dans un coin de la pièce.

Le stresse monte d’un cran pour tout le monde.

Elle veut reculer même si elle sait qu’elle est contre ce mur, dans ce coin. Instinctivement, elle se protège le visage, ses cheveux le cachant. Bill avala sa salive et se lança. Il avança lentement sa main afin de remettre une mèche de cheveux derrière son oreille et lui caresser la joue. Pensant être giflée, elle ferme fort ses yeux.

- Ne t’inquiète pas, murmura Bill en continuant à lui effleurer la joue du bout des doigts, je veux t’aider.

Elle rouvre les yeux et regarde Bill d’un air ahurit. Tom essaye de s’approcher à son tour. Il lui tend sa main et lui parle doucement. Elle le regarde. Hésite. Tends sa main vers la sienne. D’un coup des images reviennent… Elle met ses mains sur son visage et commence à pleurer.

Voyant la détresse de Charlotte, Bill la prend dans ses bras et fredonne 1000 meere. Elle reste figée lorsqu’elle remarque qu’elle est dans ses bras. Prise de panique, elle le repousse et part se mettre sous ses couvertures. Elle pleure …

Bill veut s’approché mais Rosa lui demande d’y aller doucement avec la distance.

- C’est bon pour aujourd’hui, fit Rosa, allons-y.

Chapitre court, JE SAIS
avatar
TheLicantrophe

Messages : 272
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ! Essaye d'attraper les Etoiles ...

Voir le profil de l'utilisateur http://thelicantrophe.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  kawashima kioryu le Ven 21 Nov - 22:44

bon chapitre meme si
comme tu le dis il est uèn peu
mais bien quand meme
avatar
kawashima kioryu

Messages : 279
Date d'inscription : 14/11/2008
Age : 23
Localisation : quelque pars en ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Shaman Jerk le Ven 21 Nov - 23:11

Bon chapitre. Ca avance petit à petit...
avatar
Shaman Jerk
Admin

Messages : 474
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  kawashima kioryu le Sam 22 Nov - 21:21

vas y envoie la suite
avatar
kawashima kioryu

Messages : 279
Date d'inscription : 14/11/2008
Age : 23
Localisation : quelque pars en ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  TheLicantrophe le Sam 22 Nov - 21:42

Chapitre 13 : Besoin d'affection.



Le lendemain.

Presque devenu une habitude, Charlotte prit place sur la chaise en attendant la venue de Rosa.

Quelques instants plus tard, celle-ci entra accompagnée et plaça deux chaises supplémentaires en face d’elle.

A la vue des deux jumeaux, la jeune fille recula d’abord sa chaise et s’apprêta à se lever mais Rosa intervint :

- Ne t’inquiète pas ma puce, rassura Rosa, ça va aller. Nous allons juste parler aujourd’hui.

Charlotte fixa sa psychologue dans les yeux.

- S’il te plait ma belle, c’est pour t’aider, fit Rosa en acquiesçant un petit sourire.

Sans pour autant r’avancer sa chaise elle se réinstalla toujours avec une anxiété.

Les choses étant devenues plus ou moins stables, Rosa proposa d’entamer la conversation.

Tom commença à lui parler de son amour pour les guitares, ce qui la fit sourire.

Au fur et à mesure que Tom parlait, Rosa eut une idée.

- Bill, Tom je sais qu’on avait pas convenus les choses de cette façon mais je préfère arrêter la séance ici pour aujourd’hui.

- On doit déjà partir, demanda Tom qui apparemment aimait parler de ses guitares chéries.

- Oui, je vous expliquerai dehors. Charlotte, j’ai du beaucoup de boulot pour le moment, je reviendrai donc te voir demain, promis.

Bill, lui, resta muet et fixa la jeune fille avant de se lever et quitter la pièce.

- Alors, fit Bill, pourquoi arrêter la séance maintenant ?

Rosa expliqua ses raisons : elle voulait en savoir plus sur la Charlotte d’avant. Et pour se faire, elle devait aller se renseigner auprès de ses connaissances.

- Ce soir, je téléphonerai à monsieur Fitzgerald afin de savoir tout ce que j’ai besoin pour connaître d’avantage l’ancienne Charlotte.

- C’est une bonne idée, fit le Docteur Harman qui venait de rejoindre le groupe.

- Oh Docteur ! Vous m’avez fait peur, dit Rosa une main sur la poitrine.

Les hommes se mirent à rire devant la frayeur de la jeune femme. Celle-ci les regarda de travers et d’un coup ils se turent.

Au bout d’un moment Bill, qui aime bien rigoler des personnes qui se ridiculisent, se remit à rire en se cachant derrière ses mains.

Il décida de se retourner afin de reprendre ses esprits mais quand il vit son frère, qui était derrière lui, essayé de se contrôler pour ne pas rigoler, ils explosèrent tous les deux de rire.

- Les hommes, soupira Rosa.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le lendemain, Rosa entra dans le bureau du Docteur Harman, qui lisait son journal, avec une énorme pile de paperasse.

- Vous êtes devenue secrétaire Rosa ?

Surprise par cette familiarité, elle mit un certain temps avant de répondre :

- Heu non, Doc … Docteur Harman, c’est ... la liste des heu ... personnes à aller interroger pour heu ... en savoir plus sur Charlotte.

- Tout ça ? Et bien vous allez en avoir du boulot, dit il en replongeant dans son journal.

- En réalité j’espérais que vous iriez à quelques adresses le temps que j’aille voir ma petite protégée et ensuite vous rejoindre, fit elle intimidée.

- Ah …

- Nous sommes seulement deux sur l’affaire !

- Ah …

- Monsieur Fitzgerald a proposé son aide vu qu’il travaille de nuit mais moi je dois aller voir Charlotte, vous … vous comprenez ?

Il releva la tête, soupira et ajouta :

- Maintenant que vous avez fini de parler, on peut y aller ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques instants plus tard …

Alors que Rosa entrait dans la pièce où se trouvait Charlotte, Rosa dit :

- Bonjour ma chérie, tu vois comme promis je suis venue te voir. Bon avec un peu en retard, c’est vrai mais je … je …

Sous l’émotion, elle ne put terminé sa phrase : Charlotte venait de se blottir dans ses bras.

La suite sera pas mise avant un bon moment ... & poue cause, elle n'est pas encore mise sur papier mais est toujours dans ma tête
avatar
TheLicantrophe

Messages : 272
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ! Essaye d'attraper les Etoiles ...

Voir le profil de l'utilisateur http://thelicantrophe.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Shaman Jerk le Sam 22 Nov - 22:21

Nice, comme d'hab! Dommage qu'on va devoir patienter maintenant, car ça commençait à devenir de plus en plus intéressant... Sad
avatar
Shaman Jerk
Admin

Messages : 474
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  TheLicantrophe le Sam 22 Nov - 22:35

Shaman Jerk a écrit:Nice, comme d'hab! Dommage qu'on va devoir patienter maintenant, car ça commençait à devenir de plus en plus intéressant... Sad

t'inquiète pas je vais très vite me remettre à écrire toutes mes fictions =)

Je pense que ça me ferait du bien ...
avatar
TheLicantrophe

Messages : 272
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ! Essaye d'attraper les Etoiles ...

Voir le profil de l'utilisateur http://thelicantrophe.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Shaman Jerk le Sam 22 Nov - 22:36

Good new! Smile
avatar
Shaman Jerk
Admin

Messages : 474
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Shaman Jerk le Sam 21 Fév - 1:30

Je sais que Love Apple viens plus, mais bon, j'ai relis la fic il y a peu. J'espère qu'un jour, j'aurai la suite, parce que j'adore le style d'écriture. Un jour, qui sait... Sad
avatar
Shaman Jerk
Admin

Messages : 474
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  REIKETSU NARISEBA le Sam 21 Fév - 12:31

Elle a pas trop eu le temps de ses dires, et J'AI TROUVÉ LA CAUSE!!!!!!

Je dois lui demander si je peux la divulger Suspect
avatar
REIKETSU NARISEBA

Messages : 197
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24
Localisation : Scène du crime

Voir le profil de l'utilisateur Http://PosterXTH.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Shaman Jerk le Mer 25 Fév - 0:28

Qu'en est-il?
avatar
Shaman Jerk
Admin

Messages : 474
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction : L'ange de la nuit.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum